Adaptation en lentilles de contact souples ou rigides pour kératocônes

Les lentilles de contact pour kératocône.

C’est la meilleure correction optique possible pour les patients.
Les lunettes ne corrigent qu’approximativement les défauts optiques induits par l’irrégularité de la cornée.
Les lentilles de contact rigides perméables aux gaz LRPG (appelées aussi semi-rigides) se posent sur la cornée et vont corriger à 90% voire plus, le flou provoqué par la déformation cornéenne.
Les lentilles souples ne peuvent pas être adaptées car elles épousent les déformations de la cornée. Elle se trouvent alors tout aussi déformées et n’apporte aucune solution optique.

Les LRPG

La LRPG faite sur mesure, est posée sur la cornée déformée. Elle a (pour simplifier) une forme sphérique, et ne se moulera pas en fonction des irrégularités de la cornée. Les larmes naturelles des yeux vont venir combler les creux entre la lentille et la cornée. La photo ci dessous montre les larmes (colorées en vert fluo) et les zones d’appui (au sommet et à la périphérie du kératocône, en noir).
Ainsi, on arrive à une addition simple: cornée déformée + larmes qui comblent les irrégularités + lentille qui redonne une surface régulière = vision corrigée à 90% au minimum.
5Lentille rigide posée sur cornée kératocônique. Les larmes sont colorées à la fluorescéine (jaune) et l’éclairage du microscope au bleu cobalt + filtre Wratten12

Les petits et moyens kératocônes (stade 1, 2 et 2.5 ) retrouveront une vision à 10/10.
Les forts kératocônes (stade 3 et 4 ) ayant une déformation plus importante retrouveront en moyenne une vision à 7/10

Inconvénients:
Ces lentilles restent parfois inconfortables pour certains patients. Certaines cornées, trop déformées, ne pourront pas être adaptées avec ce type de lentille. Il faut donc envisager un équipement différent.

Les LRPG restent les lentilles de première intention car elles se changent tous les 12 à 24 mois et restent les plus abordables financièrement (compter 200€ la lentille ). La CPAM et les mutuelles peuvent en rembourser une partie.

Les lentilles rigides hybrides (laboratoire LCS)

Elles associent la performance visuelle de la lentille rigide, au confort de la lentille souple.
Il s’agit d’une lentille rigide au centre, avec sur le pourtour une jupe souple . Les deux matériaux sont polymérisés et tiennent l’un à l’autre grâce aux molécules de silicone, présentes dans les deux parties. Elle existaient déjà auparavant  mais étaient extrêmement fragiles. Depuis mars 2014, la nouvelle version de l’”Eyebrid-silicone” est beaucoup plus résistante . Elle se change tous les trois mois.
6Lentille hybride, rigide au centre, et souple en périphérie.

Inconvénients:
Son prix est plus élevé car il faut changer la lentille plus souvent (présence de matériau souple). Après l’achat des premières lentilles, il faut compter 150€ par trimestre.

 

 

Les lentilles sclérales.

Lentille sclérale sur oeil greffé.

Lentille sclérale sur oeil greffé.

Lorsque la déformation cornéenne est trop importante, que l’œil est sec, ou qu’il a été greffé, les lentilles précédemment citées ne donnent pas toujours satisfaction. Il est possible de réaliser une grande lentille de contact rigide qui passera en pont au dessus de la cornée et prendra appui sur la sclère (le blanc de l’œil)

De par sa taille, la lentille bougera moins, n’appuiera pas sur la cornée (extrêmement sensible en cas de greffe) , apportera un excellent confort et une excellente vision.

Inconvénients
La manipulation est plus délicate.
Le tarif est élevé (compter de 400€ à 800€ la lentille en fonction des modèles et des fabricants).

Le piggy back
C’est un système de moins en moins employé (au vu des avancées technologiques des lentilles hybrides et sclérales).
Il consiste à poser deux lentilles superposées sur le même œil.
Une souple journalière très fine pour apporter du confort est posée sur la cornée, et
une rigide (posée sur la lentille souple) pour apporter une bonne vision .

Inconvénient:

  • Le tarif.
  • La gestion de deux sortes de lentilles.
  • La manipulation.