Cataracte

Opération de cataracte

Lors de votre consultation, nous avons constaté que vous êtes atteint d’une cataracte responsable de vos troubles visuels. Elle correspond à l’opacification du cristallin, lentille de forte puissance située à l’intérieur de l’œil (objectif d’un appareil photographique). Je vous propose l’opération, car la chirurgie constitue le seul moyen d’améliorer votre vision. L’opération se déroulera à la clinique du Parc à Lyon 6ème.

Cataracte dure: cristallin post extraction complète
Cataracte dure: cristallin post extraction complète (photo Dr Bouz)
  • Pourquoi opérer la cataracte?

Parce que ni les collyres, ni le laser ne peuvent guérir une cataracte.

L’opération de la cataracte

L’intervention est réalisée alors que le patient est installé sur le dos, en milieu chirurgical stérile et sous microscope. L’opération consiste à en extraire l’un de ses éléments internes, le Cristallin. Ce dernier sera remplacé par une lentille : un implant qui remplacera le rôle optique du cristallin. L’opération se fait de manière ambulatoire et la durée d’opération en générale est de moins de 15 minutes sous anesthésie locale (topique par des goûtes), et l’anesthésiste peut injecter un sédatif intra veineux.

Comment préparer votre opération ?

Il faut respecter l’ordonnance délivrée par l’ophtalmologiste, en générale :

  • Une douche complète, cheveux compris, à prendre la veille et le matin de l’opération.
  • Collyre (Mydriaticum) à mettre avant l’heure de convocation à la clinique pour dilater la pupille.
  • Il faut être accompagné pour la sortie de la clinique post-opératoire,
  • Eviter d’amener avec vous des objets de valeur (Bijoux, or,…)

POST OPERATOIRE

  • Immédiatement en sortant de la salle d’opération nous vous amenons en salle de réveil (en général durant une heure pour vous surveiller) puis nous passons dans votre chambre dans le service ambulatoire pour préparer votre sortie.

Vous aurez un pansement oculaire à garder seulement jusqu’au lendemain de l’opération et une coque oculaire à garder la nuit pendant 7 nuits. Les gouttes prescrites sont à appliquer dès le lendemain de l’opération.

Est-ce que je verrai 10/10 dés le lendemain de l’opération ?

Non, c’est toujours un peu trouble à cause de l’œdème de cornée ainsi que la dilatation de la pupille, il faut quelques jours pour que la vision soit nette. La prescription de nouvelles lunettes est à prévoir  3 semaines après l’opération.

J’ai été opéré avec un implant simple et j’ai donc besoin de lunettes de lecture. Est ce qu’il y aurait une solution pour ne plus porter DU TOUT de lunettes ? 

OUI, même si vous avez déjà été opéré, il existe un implant que l’on peut rajouter en plus, appelé ADD-ON afin de pouvoir corriger votre vision de près.

Les différents implants:

On distingue plusieurs  sortes d’implants: les implants classiques monofocaux, les implants toriques monofocaux, les implants multifocaux, et les implants multifocaux toriques. Ils sont en matière plastique souple, hypoallergéniques, et protègent des UV.

Les implants classiques monofocaux

Les implants classiques monofocaux

Ils permettent de donner une seule zone de vision nette (loin, intermédiaire ou près). En calculant sa puissance de façon adéquate il permet de supprimer la myopie ou l’hypermétropie.  Généralement le chirurgien propose alors au patient une bonne vue de loin, et il faudra compléter la correction par le port de lunettes de près. Il est intégralement remboursé par la sécurité sociale.

Les Implants Toriques Monofocaux

Les Implants Toriques Monofocaux

Ils corrigent une seule zone de vision (généralement la vision de loin) et l’astigmatisme (lorsque l’astigmatisme cornéen est supérieur à 1D). Il est proposé aux astigmates, mais aussi myopes/hypermétropes astigmates . Par contre, avec cet implant le patient devra porter des lunettes pour la vision de près.

Les implants multifocaux (possible en torique)

Les implants multifocaux

Ils corrigent les différentes zones de vision (loin, intermédiaire et près). Il est destiné aux presbytes, myopes-presbytes et aux hypermétropes-presbytes ou chez les jeunes de moins de 40 ans atteint de cataracte. Les patients désireux de ne plus porter de lunettes après l’opération seront ravis. Ils permettent de lire un journal, de travailler sur écran, de conduire. Cependant tous les patients ne sont pas éligibles à ce type d’implant à cause de certains inconvénients comme les Halos et la perte de contraste. Une trop grande exigence de perfection visuelle (chauffeur de nuit, travaux manuels très minutieux), une pathologie rétinienne peuvent conduire votre ophtalmologiste à vous déconseiller cet implant. Le surcoût de cet implant est de plusieurs centaines d’euros, car il existe différents types d’implants multifocaux dépendant du type de patient. Depuis 2010 il y a une augmentation du nombre de patients porteurs de ce type d’implant.

Les implants Instant Focus EDOF

Implant à profondeur de champ étendue
(Extended Depth of Focus)

Un traitement diffractif adouci avec 9 cercles concentriques apodisés :
(1-3, 6 mm), cette partie a pour but de rajouter de l’intensité lumineuse à la VP
Cible : Patient utilisant surtout sa vision intermédiaire ; Une vision de loin et intermédiaire de bonne qualité
• Jeune• Actif• Dentiste• Architecte• Médecins
• Informaticien,…

Les Implants Toriques Multifocaux

C’est l’implant multifocal pour les astigmates. Il permet de corriger la myopie / hypermétropie, ainsi que l’astigmatisme et de la presbytie. Toutes les zones de vision sont nettes. Les contre-indications sont les mêmes que pour les implants multifocaux. Le tarif est plus élevé, c’est l’implant le plus délicat à fabriquer, donc le  surcoût pour le patient est plus important.

*Est ce que on peut avoir un implant toric ou progressive après une chirurgie de cataracte avec implant uni-focal fait il y a quelques années ?

OUI actuellement c’est possible avec Les implants ADD-ON

Suite à une chirurgie de la cataracte, il peut rarement avoir une correction résiduelle. Chez certain patient, il peut être difficile de faire le pronostic exact de la position de l’implant dans l’œil. Le seul fait qu’il ne soit pas parfaitement posé à sa place, peut causer des changements au niveau de la bonne correction de l’implant malgré que le calcul pré-opératoire soit bon. C’est ainsi que si le patient n’obtient pas une réfraction stable, il est possible de poser un implant Add-On.

L’Add-On s’implante dans les cas suivants :

Correction de réfraction résiduelle (myopie, hypermétropie ou astigmatisme) après la chirurgie de la cataracte ou de cristallin transparent.
Chirurgie en une ou deux étapes pour l’implantation d’une lentille multifocale.
Renfort de l’implant intraoculaire capsulaire agissant comme une correction d’une amétropie élevée.
Cataracte congénitale chez les enfants.
Cet implant existe en sphérique, torique et multifocal.

Implant torique

Petite explication (facultative): Lorsque l’oeil est astigmate, sa cornée n’est pas ronde “comme un ballon de foot “ mais “ovale comme un ballon de rugby”. Elle est torique. Cela signifie que l’oeil n’a pas la même puissance dans tous les méridiens. Par exemple, il est plus puissant à la verticale qu’à l’horizontale. Le flou provoqué par l’astigmatisme perturbe la vision de loin mais aussi la vision de près. Le patient qui se fait opérer de la cataracte peut choisir de corriger cet astigmatisme soit avec des lunettes (à remettre après l’opération de loin et de près) , soit de corriger quasi la totalité de cet astigmatisme par un implant torique. Le patient aura une bonne vue de loin sans lunettes. Il restera cependant presbyte. Il faudra corriger la vision de près avec des lunettes . Ces implants coûtent un peu plus cher que les implants classiques. Le surcoût (d’environ 70 euros par implant) reste à la charge du patient.